Constantin Cavafy

Souviens toi, mon corps…

« Mon corps, souviens-toi, non seulement combien tu fus aimé, non seulement des lits où tu t’es étendu, mais souviens toi aussi de ces désirs qui, dans certains regards, si ostensiblement brillaient pour toi, et tremblaient dans les voix – et qu’un obstacle fortuit à jamais empêcha de s’accomplir. À présent que tout cela gît dans le passé, il semble, presque que tu te sois livré aussi à ces désirs – souviens toi comme ils brillaient dans les regard qui te fixaient ; comme ils tremblaient dans le timbre des voix, pour toi – souviens-t’en, mon corps. »

Représentations & évènements à venir

13 mars 2019 29 mars 2019

La Ronde

Théâtre de l’Oiseau Mouche - Roubaix