Thierry Thieû Niang Danses d’aujourd’hui

Constantin Cavafy

Vous êtes ici : Accueil > Paroles > Constantin Cavafy

Souviens toi, mon corps…

« Mon corps, souviens-toi, non seulement combien tu fus aimé, non seulement des lits où tu t’es étendu, mais souviens toi aussi de ces désirs qui, dans certains regards, si ostensiblement brillaient pour toi, et tremblaient dans les voix – et qu’un obstacle fortuit à jamais empêcha de s’accomplir. À présent que tout cela gît dans le passé, il semble, presque que tu te sois livré aussi à ces désirs – souviens toi comme ils brillaient dans les regard qui te fixaient ; comme ils tremblaient dans le timbre des voix, pour toi – souviens-t’en, mon corps. »

Haut de page


Tout droit réservé Thierry Thieû Niang - 2006 - 2017 |   Flux RSS |  Responsable éditorial : Fabienne Pautonnier |  Réalisé avec SPIP par Indétendance