Thierry Thieû Niang Danses d’aujourd’hui

Daniel Maximin

Vous êtes ici : Accueil > Paroles > Daniel Maximin

Questions aux couleurs

La peau est un masque
Mais le seul masque qu’on ne peut jamais enlever
Sa couleur vie expose la chair à son humanité
Seule sa mort pourra la démasquer

Les couleurs circulent en palette intérieure vibrantes autour du cœur
La peau camoufle leur métissage sous sa couleur unique, livrant la transparence de son enclos

Quelle est la couleur des questions de couleur ?

Couleur de peau !
Singulier sec des interrogatoires : quatre à cinq chichement répertoriées pour mieux les séparer, déshabillées sous l’uniforme
(Couleur primaire toujours incolore de cette question)

Les couleurs de peau ?
Multiples, infinies indéfinies pour les yeux bien ouverts : couleur sable blanc couleur lune, nuage, soleil, couleur liane, roseau, écorce, couleur sable noir
(Couleur toujours nature de cette question : la terre a partout la couleur en surface des peaux des humains)

Les couleurs de chaque peau ?
Un nuancier à reconnaître au toucher les yeux fermés : à l’ombre des pleins et déliés, au fils des sources et des sentiers, un dégradé autour du rose universel des lèvres, des issues de nectars

La couleur de deux peaux nues ?
L’atteinte unique d’un fondu enchaîné du charnel partagé, couleurs de pointes dressées, de mains fertiles et de pieds nus, un tramé de teintes déboutonnées sans souci d’assorti
(Question toujours à tamiser de pénombre et lumières)

Qui peut vouloir sauver la peau de sa couleur ?

La rage de l’incolore décape la chair humaine
La haine esclave du même gratte la peau pour abolir le proche
La peur bleue blanche noire des tissages du toi et mi
Une giclée d’impuissance blême sur les flambées du nous
(Question rouge, réponse sang)

Qui demande aux cieux, aux eaux et à l’air libre de décliner leur couleur de peau ?
Les parures de l’invisible protègent les masques bleus
La peau du ciel et la peau de la mer

Quand au vert, jamais domestiqué, c’est la peau d’oasis

La couleur sur la peau, c’est un toucher de solaire veilleur de nue.

À Thierry, tisseur de danse sur le métier à métisser la création…

Haut de page


Tout droit réservé Thierry Thieû Niang - 2006 - 2017 |   Flux RSS |  Responsable éditorial : Fabienne Pautonnier |  Réalisé avec SPIP par Indétendance