Thierry Thieû Niang sonde les territoires de l’enfance

Au départ du spectacle Au cœur du chorégraphe Thierry Thieû Niang et de son idée, il y a cette photo du petit Alyan, la tête contre le sable, et puis les autres, ces enfants de l’exil noyés en Méditerranée, puis ceux aussi après coup qui tombent à Paris ou à Bruxelles, ou encore à Nice. Âgés de 8 à 18 ans, les enfants du spectacle forment une communauté toujours en mouvement. Le spectacle est présenté dans le cadre du Festival d’Avignon à la Collection Lambert, qui accueille jusqu’au 6 novembre une exposition inspirée de la création de Thierry Thieû Niang.

À la demande du chorégraphe, des artistes ont créé l’écrin qui accueille les jeunes interprètes : l’écrivaine Linda Lê, par un texte qui explore le commun des enfances exilées ; la chanteuse Camille, par combinaison de voix a capella et de la viole de gambe de Robin Pharo. Entre abstraction et incarnation, entre envol et consolation, dans une scénographie de Claude Lévêque, les interprètes découvrent en chacun d’eux ce qui relie leurs identités et laissent voir l’enfance du geste, l’enfance de l’art, l’enfance d’un avenir à dessiner ensemble.

Lionel Jullien - Arte Info - 22 juillet 2016

Voir en ligne : Retrouver le reportage complet sur le site Arte Info

Représentations & évènements à venir

23 novembre 2022 11 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Paris 9e

9 décembre 2022 à 20h30

Voodoo Cello

Annecy

10 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Chambéry

13 décembre 2022 18 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Marseille