Iphigénie

Festival d’Avignon - Création 2022

Iphigénie

Photo : Barbara Kraft

Revue de presse

Dans cette adaptation du mythe antique, la destinée des hommes n’est plus soumise à la volonté des dieux. Que feront-ils de leur libre arbitre ? Sacrifieront-ils Iphigénie ?

Depuis l’Antiquité, la malédiction qui frappe la famille des Atrides hante le théâtre occidental du supplice de Tantale, l’aïeul, jusqu’au sacrifice d’Iphigénie. Racine comme Euripide se sont penchés sur Agamemnon, ce père qui, pour convoquer les vents nécessaires afin de rallier Troie et gagner la guerre, fait avancer sa fille vers la mort. Mais c’était sans compter sur Tiago Rodrigues qui n’aime rien moins que tordre les chefs-d’œuvre du répertoire pour en filtrer une dimension inconnue. Dans cette interprétation du mythe, le dramaturge lisboète se demande quelle pourrait-être la destinée de la dernière-née de la lignée si les hommes – qui décident de son sort – n’étaient pas soumis à l’autorité des dieux ? Une approche de la jouissance du libre-arbitre qui a immédiatement séduit Anne Théron dont le travail explore souvent le cri intérieur des femmes qu’elle convoque dans d’exceptionnelles mises en scène faites de sensations aussi sonores que visuelles, plastiques que théâtrales. « Clytemnestre est un personnage gigantesque. Elle demande aux hommes de renoncer. (…) C’est une femme en colère fermement décidée à ce qu’Agamemnon soit responsable de son crime face à l’histoire. En ce sens, elle fabrique ainsi une autre mémoire de la tragédie pour nous qui la regardons aujourd’hui. C’est vertigineux ! »

- Iphigénie de Tiago Rodrigues, traduction Thomas Resendes, est publié aux éditions Solitaires Intempestifs.

Distribution

Avec : Carolina Amaral, Fanny Avram, João Cravo Cardoso, Alex Descas, Vincent Dissez, Mireille Herbstmeyer, Julie Moreau, Philippe Morier-Genoud, Richard Sammut

Texte : Tiago Rodrigues
Mise en scène : Anne Théron
Chorégraphie : Thierry Thieû Niang
Scénographie et costumes : Barbara Kraft
Dramaturgie et assistanat à la mise en scène : Thomas Resendes

Lumière : Benoît Théron
Vidéo : Nicolas Comte
Son : Sophie Berger
Régie générale : Mickaël Varaniac-Quard
Régie plateau : Marion Koechlin
Construction décors : Ateliers du TNP de Villeurbanne
Confection costume : Ateliers du TNS

Production

Production : Théâtre National de Strasbourg, Compagnie Les productions Merlin
Coproduction : Festival d’Avignon, Teatro Nacional São João (Porto), L’Empreinte – Scène nationale Brive-Tulle, Le Grand R – Scène nationale de La Roche-sur-Yon, Scène nationale du Sud-Aquitain (Bayonne)
Avec le soutien du : ministère de la Culture, Aide au conventionnement et Fonds de production exceptionnel de l’Institut français dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022 de l’OARA – Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine
Avec l’aide de : la Mairie de Fort-Mahon-Plage

Représentations & évènements à venir

23 novembre 2022 11 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Paris 9e

9 décembre 2022 à 20h30

Voodoo Cello

Annecy

10 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Chambéry

13 décembre 2022 18 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Marseille