Rainer Maria Rilke

Notes sur la mélodie des choses

Cela me vient en observant ceci : que nous sommes encore à peindre les hommes sur fond d’or, comme les tout premiers primitifs. Ils se tiennent devant de l’indéterminé. Parfois de l’or, parfois du gris. Dans la lumière parfois, et souvent avec, derrière eux, une insondable obscurité.

Représentations & évènements à venir

31 janvier 2023 à 20h00

Voodoo Cello

Argentan

31 janvier 2023 à 20h00

Habiter le mouvement

Musée des Beaux-arts de Rennes

9 février 2023 à 13h00

À portée de mains...

Villetaneuse

18 février 2023 19 février 2023

Djamel Tatah, le Théâtre du silence

Montpellier