Au cœur

Thierry Thieû Niang réunit treize enfants et adolescents d’Avignon, qu’il a accompagnés toute l’année, prolongeant son travail avec des amateurs entamé au TGP de Saint-Denis dans « Ses Majestés ». Le spectacle est traversé d’images d’actualité, comme celle d’Aylan Kurdi, cet enfant kurde retrouvé mort sur une plage. Cependant, le parti pris du chorégraphe n’est pas d’ajouter à la dureté du monde : son regard, plein d’humanité, reste toujours tendre et bienveillant. Dans un dépouillement généreux qui préserve la spontanéité du geste, les jeunes danseurs font naître des mouvements fugitifs et sensibles, vigoureux et délicats. Quelques jouets, des vêtements usagés, des duos associant grands et petits, des groupes qui se forment et se dispersent, un cortège en spirale… La fragilité revendiquée du spectacle en fait toute la force.

Pierre Fort - I/O Gazette - 19 juillet 2016

Voir en ligne : Retrouvez cet article sur le site I/O Gazette

Représentations & évènements à venir