Une douce imprudence

Une parenthèse pour s’ouvrir au monde et commencer une journée festivalière

Ces deux-là se connaissent depuis longtemps : Thierry Thieû Niang et Éric Lamoureux chorégraphes et interprètes ont souvent travaillé ensemble, tout en suivant chacun son chemin.

Un nouveau désir de partage ? Ou plus précisément de prendre du temps pour être ensemble. Et les voici à construire ce duo de A à Z : on éclaire les lumières, on déplie des couvertures qui, entortillées, deviendront des petites idoles, c’est comme si la scénographie dansait, on se regarde beaucoup, on se sourit. Parfois on s’approche, on se touche, on se porte, c’est très doux, très lent. Il arrive qu’on s’affronte, avant de revenir à des portés très tendres, des abandons fraternels. L’un habille l’autre, ou l’autre, l’un… À la fin les deux hommes s’assoiront l’un à côté de l’autre, sur les couvertures mises en tas et nous regarderont un à un, avant d’éteindre les dernières lumières et de repartir sur le plateau danser dans la nuit : et c’est comme si tout un monde de tendresse, d’attention à l’autre, aux objets, leur survivait.

Danièle Carraz - La Provence - 19 juillet 2013

Représentations & évènements à venir

23 novembre 2022 11 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Paris 9e

30 novembre 2022

Voodoo Cello

Riga - Estonie

1er décembre 2022 2 décembre 2022

Iphigénie

Brive

2 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Vilnius - Lituanie

3 décembre 2022 à 19h00

Voodoo Cello

Palanga - Lituanie

9 décembre 2022 à 20h30

Voodoo Cello

Annecy

10 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Chambéry

13 décembre 2022 18 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Marseille