Thierry Thieû Niang Danses d’aujourd’hui

Avignon Off 2016 - « Touchée par les fées », tout à la fois en simplicité et sophistication

Vous êtes ici : Accueil > Presse > Avignon Off 2016 - « Touchée par les fées », tout à la fois en simplicité et sophistication

Quand Ariane Ascaride arrive sur scène, elle est rigolote. Avé son assent et sa cotte d’ouvrier. Mais quand elle salue, à la fin du spectacle « Touchée par les fées », elle est Belle...

C’est qu’elle a des raisons de l’être. Sur scène, la comédienne se montre sûre de son métier et rigoureuse dans ses effets. Attentive. Généreuse. Elle est une comédienne qui montre qu’elle aime son métier et son public.

Dans « Touchée par les fées », elle déroule le fil du récit de sa vie que Marie Desplechin a su mettre en bouche en un pastis joyeux. Il y a Marseille, son père italien et résistant, ses deux frères, et la troupe amateur des Quatre vents issue elle aussi de la Résistance. Pagnol et Brecht.

Et puis ses rêves de petites filles. Danser comme Noureev et jouer Puck… C’est toute une vie racontée comme en une confidence, en toute simplicité et franchise. Une enfance jamais vraiment perdue retrouve intensité.

Soutenue dans son spectacle par le chorégraphe Thierry Thieû Niang, Ariane Ascaride lance des arabesques et Ariane est Puck.

Dans la simplicité du plaisir, le spectateur croit aux bonnes fées, de celles qui font émerger la Beauté et les sentiments. Le goût de l’Art dans sa simplicité et sa sophistication.

Jean Grapin - La Revue du Spectacle - 16 juillet 2016 / Photo Jean-Louis Fernandez


- Voir en ligne : Retrouvez cet article sur le site La Revue du Spectacle
Haut de page


Tout droit réservé Thierry Thieû Niang - 2006 - 2017 |   Flux RSS |  Responsable éditorial : Fabienne Pautonnier |  Réalisé avec SPIP par Indétendance