Toutes les générations dansent

Le festival Kicks, organisé par l’Ancre, touche à sa fin après sept semaines de spectacles et d’ateliers. Il se termine par un rendez-vous dansé auquel participent 21 Belges. La plupart viennent de la région de Charleroi, de Pont-à-Celles et de Walcourt. Ils ont répondu à une annonce pour participer au spectacle Du Printemps, chorégraphié par Thierry Thieû Niang.

« À la base, je choisis uniquement des seniors et des adolescents de la région où je me produis », explique le chorégraphe. « Ici, nous l’avons ouvert, pour la première fois, à toutes les générations. La plus jeune participante a six ans et demi, la plus vieille en a 82. »

Du Printemps a vu le jour en 2011 pour le festival d’Avignon. Face au succès, il s’est exporté vers l’extérieur. Quelques seniors marseillais de l’équipe de base sont également présents en ce moment à Charleroi.

« Les participants forment une communauté. Ils tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ils partagent des gestes, s’arrêtent, redémarrent. Pendant ce temps, un papy court pendant toute la durée du spectacle. Il représente Chronos, le temps qui s’écoule. »

Ce projet raconte l’histoire de la transmission entre la jeune et la vieille génération. Il permet aux seniors de sortir de l’isolement, de nouer des liens d’amitié avec d’autres citoyens. « Ils ont l’occasion de retourner un peu en enfance en côtoyant les plus jeunes et, à l’inverse, les petits s’impliquent sérieusement au contact des plus âgés. »

Jean-Claude Haelterman a 66 ans et a tout de suite accroché à l’exercice. « Je participe à divers projets culturels à Charleroi. Ici, je voulais relever un défi : celui de participer à un ballet et de faire de la danse contemporaine », témoigne ce Carolo. « Le groupe a rapidement fusionné. Il y a aussi tout ce partage avec les plus petits au cours des exercices de préparation. »

Lou, elle, a huit ans. Son papa travaille en réalité au théâtre de l’Ancre et lui a proposé de participer au spectacle. « J’aime bien danser avec les jeunes, les adolescents et les personnes âgées. Nous formons comme une ligne du temps. Si j’avais refusé, je l’aurais regretté en voyant le résultat final. »

La représentation est prévue aujourd’hui à 20 h 30 sur le plateau des Écuries de Charleroi-Danses. Elle sera suivie d’un moment-rencontre où les différents participants partageront leur expérience avec le nombreux public.

M. AD - La dernière heure - 20 mars 2014

Voir en ligne : Retrouvez cet article sur le site DH.be

Représentations & évènements à venir

27 octobre 2022 à 20h00

Iphigénie

Neuchâtel - Suisse

8 novembre 2022 à 20h30

Iphigénie

Martigues

8 novembre 2022 9 novembre 2022 à 20H30

La douleur de Marguerite Duras

Théâtre d’Avranches

9 novembre 2022

Les Amandiers

10 novembre 2022 à 13h00

À portée de mains...

Campus de de Villetaneuse

10 novembre 2022 à 20h30

La douleur de Marguerite Duras

Suresnes

16 novembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Monaco

16 novembre 2022 à 20h00

La douleur de Marguerite Duras

Monaco

17 novembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Genève

19 novembre 2022

À portée de mains...

Bobigny

20 novembre 2022 à 17h00

La douleur de Marguerite Duras

Vannes

22 novembre 2022 23 novembre 2022 à 20H00

Iphigénie

Anglet

23 novembre 2022 11 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Paris 9e

28 novembre 2022 à 19h00

Voodoo Cello

Tallinn - Estonie

30 novembre 2022

Voodoo Cello

Riga - Estonie

1er décembre 2022 2 décembre 2022

Iphigénie

Brive

2 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Vilnius - Lituanie

3 décembre 2022 à 19h00

Voodoo Cello

Palanga - Lituanie

9 décembre 2022 à 20h30

Voodoo Cello

Annecy

10 décembre 2022 à 20h00

Voodoo Cello

Chambéry

13 décembre 2022 18 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Marseille